Morceaux choisis d’Alain Cirou (directeur général de l’Association Française d’Astronomie et directeur de la rédaction du magazine Ciel & Espace) dans l’émission télévisée C dans l’air diffusée sur France 5 le 30 mars 2007 :

[KGVID width=”640″ height=”360″]https://www.ufo-science.com/ufoscience/fr/telechargements/video/alaincirou.flv[/KGVID]

60 secondes d’Alain Cirou, dans l’émission C dans l’air en mars 2007

« Si vous trouvez une équipe scientifique en France qui travaille sur les ovnis, vous me faites signe : ÇA N’EXISTE PAS. Alors pourquoi ? Vraisemblablement parce que ce n’est pas UN FAIT SCIENTIFIQUE. On n’arrive pas à avoir un objet qu’on met sous le microscope, qu’on enferme dans un labo, et qu’on examine, en regardant si c’est du “perlimpimpinette de potassium” ou je ne sais pas quoi… si on est capable de reproduire quelque chose, on n’a RIEN, en terme de science, à se mettre sous la dent. Donc ce n’est pas un fait scientifique, ce sont des… un certain nombre de “phénomènes” -un terme générique vraisemblablement, le mot “ovni” c’est un terme générique- avec plein de choses différentes : des choses connues, qu’on a identifié ; des choses inconnues qui restent à découvrir ; et l’hypothèse extraterrestre qui elle, est très débattue. Et ce sont des sujets différents à chaque fois, mais en science on n’a rien.
Si on ne trouve pas de scientifique aujourd’hui -Jacques Patenet le sait bien- parce qu’en fait la démonstration que fait le CNES, c’est aujourd’hui de dire : voilà on livre tout sur la table, mais on n’a PERSONNE pour travailler sur l’EXPLICATION. »

Mais que dire des analyses spectrales d’ovnis (les réseaux de diffraction optique montés sur des bonnettes pour appareils photos), des travaux de Michel Bounias sur les traces laissées dans la composition des végétaux suite à un atterrissage, des modélisations à effectuer sur ces végétaux à l’aide de micro-ondes pulsées, des travaux depuis 1975 sur le thème du vol supersonique sans onde de choc par champ de forces MHD : calculs théoriques et modélisations expérimentales de plasmas froids en décharge diffuse en basse densité (géométries de parois et configurations magnétiques des aérodynes MHD, spiralisation des courants, instabilité de Velikhov…), analogies hydrauliques, projet d’expérimentation en tube à choc, thèse de doctorat de Bertrand Lebrun… ?

Or il se trouve qu’Alain Cirou connaît très bien ces travaux en matière de MHD réalisés depuis 1975, depuis longtemps. Alors qu’il était jeune président de l’AFA (l’Association Française d’Astronomie) il avait convié un chercheur en MHD dans ce cadre il y a plus de vingt ans pour donner une conférence sur le “sujet ovni” en général, et sur ses travaux scientifiques en particulier. La conférence eut lieu dans les locaux de l’École Polytechnique, rue Descartes à Paris. Alain Cirou avait alors fait état, en présentant ce chercheur, des fortes pressions qu’il avait subi émanant de gens qui souhaitaient que cette intervention soit déprogrammée. Alain Cirou avait ainsi, à cette époque, courageusement dénoncé en public cette “entrave à la liberté du scientifique”. Aujourd’hui, Cirou semble frappé… d’amnésie, et ne tient surtout pas à perdre sa place.

Pas un seul de ces sujets de recherche n’a été abordé lors de cette émission, ni par Alain Cirou (journaliste), ni par les trois autres invités conviés à s’exprimer sur le plateau et qui connaissent aussi l’existence de ces travaux : Jacques Patenet (informaticien, directeur du GEIPAN), Pierre Lagrange (sociologue, aux opinions “diverses” sur le sujet ovni) et Gildas Bourdais (documentaliste, écrivain ufologue). Notez : aucun scientifique… Ce silence est d’autant plus déplorable que plus globalement le sujet y était par ailleurs -chose très rare pour être signalée- plutôt bien traité.